Mipes


Population


Part de la population étrangère (en %)

Population étrangère

La population étrangère est définie en fonction d’un critère de nationalité : est étrangère toute personne résidant en France qui n’a pas la nationalité française. Un étranger peut acquérir la nationalité française au cours de sa vie, en fonction des possibilités offertes par la législation. Il devient alors Français par acquisition.

Parmi les étrangers se trouvant en France au moment du recensement, seuls ont été recensés ceux qui ont leur résidence permanente en France et ceux qui y travaillent ou y étudient (travailleurs permanents, stagiaires, étudiants, ainsi que leur famille le cas échéant), à l’exception des travailleurs saisonniers et des travailleurs frontaliers. En outre, n’ont pas été recensés les étrangers membres du corps diplomatique, mais le personnel étranger (administratif, technique ou de service) des ambassades résidant de façon permanente en France l’a été. Ne sont recensés ni les touristes ni les personnes faisant en France un séjour de courte durée.

Population

Les chiffres de population correspondent à l’ensemble des personnes dont la résidence habituelle se situe sur le territoire considéré. La population de ce territoire comprend :
- la population des résidences principales (ou population des ménages) ;
- la population des personnes vivant en communautés ;
- la population des habitations mobiles, les sans-abris et les mariniers rattachés au territoire. Depuis 2004, elle correspond, pour un territoire défini par un zonage administratif, à la population municipale de ce territoire, aux questions d’arrondis près. Le concept de population municipale est défini par le décret n° 2003-485 publié au Journal officiel du 8 juin 2003, relatif au recensement de la population.

Remarque(s) Depuis 2004, avec le recensement rénové, le concept de population est légèrement modifié. Les élèves et étudiants majeurs en internat et les militaires vivant en caserne tout en ayant une résidence personnelle sont désormais comptés dans la population des communautés de la commune de leur établissement. Auparavant, ils étaient rattachés à leur résidence familiale donc comptés dans la population des ménages de la commune de leur résidence familiale. Cela peut avoir deux types de conséquences : · au plan local, notamment dans les communes sièges de tels établissements, cela peut expliquer une partie de l’évolution de la population. Au niveau national, cela n’a aucune incidence sur le chiffre de la population statistique ; · cela entraîne un transfert de la population des ménages vers la population des communautés mais dont l’impact est, sauf exceptions locales, du second ordre car les effectifs concernés sont faibles.

Source Ces données sont issues des Recensements de la Population de 2006 (exploitation principale).

 2006
Hommes13,2
Femmes11,7
Total12,4

Juin 2009, Mipes
Mipes - 115 rue du bac - 75007 Paris