Mipes Ile-de-France

  Ma mipes en quelques mots
.

Recueil Statistiques

Recueil de données 2008

Données de cadrage


Les revenus fiscaux par unité de consommation déclarés par les ménages au titre de l’année 2007
ParisHauts-de-SeineSeine-Saint-DenisVal-de-MarneSeine-et-MarneYvelinesEssonneVal-d'OiseÎle-de-FranceProvinceFrance métropolitaine
Nombre de ménages fiscaux1 057 730658 857552 596525 846485 980534 108457 913423 9614 696 99120 906 28725 603 278
Part des ménages imposés (%)72,575,762,471,972,177,674,871,272,359,461,7
Médiane (€)23 40823 67114 51719 92319 98023 62621 33419 04420 57517 00317 497
1er décile (€) 5 5397 3843 9896 3677 9409 1447 7186 3396 3666 6226 573
9ème décile (€) 63 15655 62631 53142 17737 02449 04340 66537 23645 94733 01735 572
Rapport inter-déciles11,47,57,96,64,75,45,35,97,25,05,4

Source : INSEE-DGI-Revenus fiscaux des ménages

Télécharger au format csv
Excel : enregistrer puis ouvrir

Impression

En 2007, 4,7 millions de ménages franciliens ont déclaré des revenus, qu’il s’agisse de revenus d’activité, salariés ou non, de retraites, de pensions ou de revenus du patrimoine soumis à imposition. En Ile-de-France, une analyse des ménages imposés laisse entrevoir un certain nombre de disparités, que ce soit avec la province ou les départements de la région.

La part des ménages imposés est de 72,3% pour la région, très supérieure à celle de la province, 59,4%.

La moitié de la population francilienne vit dans un ménage qui déclare un revenu par unité de consommation (UC) d’environ 20 575€ . Ce revenu médian par UC est supérieur de 3 570€ au revenu médian de la province. Cependant, des inégalités importantes existent entre les départements franciliens. La Seine-Saint-Denis est le seul département dont le revenu médian par UC (14 520€) est inférieur à celui de la province.

10% de la population francilienne vit dans un ménage déclarant un revenu par UC supérieur à 45 950 €, il était de 44 250 en 2006. Ce seuil de hauts revenus franciliens est largement au dessus de celui observé en province ( 12 930€ de plus). On peut également observer de fortes différences entre les départements franciliens. Ainsi, à Paris, le seuil de hauts revenus représente plus de 11 fois celui des bas revenus. Il est de 37% supérieur à celui de la région. Cet écart est deux fois moins important en Seine-et-Marne, en Essonne ou dans les Yvelines.

A l’opposé, 10% des ménages vivent avec un revenu par UC inférieur à 6 370€. Ce seuil de bas revenu est légèrement inférieur à celui observé en province. Il est d’environ 7 fois inférieur à celui des hauts revenus pour la région. En province, le seuil des hauts revenus représente cinq fois celui des bas revenus.