Mipes Ile-de-France

  Ma mipes en quelques mots
.

Recueil Statistiques

Recueil de données 2008

Urgence sociale


Les données du collectif « Les morts de la rue »
20072008
Nombre de personnes décédées144185
Répartition par sexe
Hommes136174
Femmes811
Répartition par âge
Moins de 35 ans613
36-40 ans1118
41-45 ans1920
46-50 ans2928
51-55 ans2029
56-60 ans2124
61-65 ans1117
Plus de 65 ans911
Inconnu1825
Lieu du décèès
Rue3243
Abris de fortune2225
Bois, cours d'eau..611
Logement, Hébergement, Hôpital6564
Inconnu1942
Causes du décèès
Mort violente2142
dont:
accidentNC8
assassinatNC8
froid34
Mort naturelle2115
Longue maladie1511
Inconnu87117

NC : Données non disponibles

Source : Collectif "Les morts de la rue"

Télécharger au format csv
Excel : enregistrer puis ouvrir

Impression

185 personnes sans domicile fixe (174 hommes et 11 femmes) sont décédées en 2008 en Ile-de-France dont plus de la moitié à Paris. Le pourcentage des personnes qui meurent dans la rue (y compris abris de fortune) augmente chaque année au détriment des personnes prises en charge au moment de leur mort. En 2006, les personnes étaient majoritairement dans un hébergement ou un hôpital au moment des décès. Elles n’étaient plus que la moitié en 2007 et 45% seulement en 2008. Le nombre de décès où le lieu demeure inconnu restant important, cette tendance peut s’infléchir au cours de la prochaine année.
La moyenne d’âge est de 50,6 ans contre 50,9 en 2007. Une personne décédée en 2008 sur 2 est âgée entre 45 et 60 ans. 84 % des décès sont survenus soudainement (74% l’an dernier). Un peu moins des deux tiers par mort violente (écrasés par un métro, noyés, brûlés vifs, etc.) sans savoir pour autant s’il s’agit d’un meurtre, d’un accident ou d’un suicide. Près du quart de manière soudaine : épilepsie, rupture d’anévrisme, crise cardiaque, etc. 16% des décès sont liés à la maladie.

METHODOLOGIE
Les données présentées ci-dessous proviennent des associations, des hôpitaux, des 115, des services de l’Etat, des médias, des élus et des particuliers, communiquées au Collectif Les Morts de la Rue. Ce dernier en effectue une synthèse régionale.

Bien que partielles, ces informations permettent cependant de mettre l’accent sur un autre aspect de l’exclusion sociale.

Voir aussi