Mipes Ile-de-France

  Ma mipes en quelques mots
.

Recueil Statistiques

Recueil de données 2008

Allocataires et minima sociaux


Les bénéficiaires de l’allocation de parent isolé au 31 décembre 2008
ParisHauts-de-SeineSeine-Saint-DenisVal-de-MarnePetite couronneSeine-et-MarneYvelinesEssonneVal-d'OiseGrande couronne Île-de-France
 
Nombre d'allocataires de l'API 4 0382 9197 1203 25413 2933 2572 0692 7863 12211 23428 565
Evolution 2008/2007 (en %) -9,8-3,0-4,80,2-3,3-4,3-2,6-5,8-5,1-4,6-4,8
 
Répartition par sexe (en %)
Hommes1,0 1,11,21,11,2 1,31,40,81,11,1 1,1
Femmes99,0 98,998,898,998,8 98,798,699,298,998,9 98,9
 
Structure par âge (en %)
< 25 ans26,7 31,432,234,932,7 39,738,136,336,737,7 33,8
25-29 ans24,0 25,526,425,125,9 24,424,626,323,224,6 25,1
30-39 ans38,3 34,432,831,432,8 28,629,629,831,830,0 32,5
40 ans ou +10,9 8,68,68,88,7 7,27,67,68,37,7 8,6
 
Répartition par nombre d'enfants (en %)
0 enfant (*)5,9 6,14,85,85,3 6,06,65,05,55,7 5,7
1 enfant55,3 53,346,750,749,1 46,549,247,049,648,0 48,0
2 enfants24,8 25,928,427,727,7 27,727,629,326,327,7 27,7
3 enfants ou plus14,0 14,720,215,717,9 19,916,618,718,618,6 18,6
 
Situation par rapport au logement (en %)
Logement autonome avec aide au logement45,3 42,042,143,942,5 39,740,044,448,643,4 43,3
Hébergés gratuit, propriétaires...43,2 48,147,945,147,3 49,546,445,040,045,2 45,9
Autres...11,4 10,09,911,110,2 10,913,610,611,411,4 10,9
 
Situation par rapport à l'insertion professionnelle (%)
API + intéressement 5,6 5,73,85,84,7 4,46,65,34,25,0 4,9
 
Population (**) des foyers bénéficiaires de l'API 10 370 7 56219 7368 57435 872 8 9645 5257 5968 47530 560 76 802

(*) Il s’agit des femmes seules attendant leur premier enfant
(**) Il s’agit des bénéficiaires de l’API augmentés des enfants à charge

Source : Caisses d’Allocations Familiales d’Île-de-France

Télécharger au format csv
Excel : enregistrer puis ouvrir

Impression

Pour la première fois depuis de nombreuses années, en 2007 le nombre de bénéficiaires de l’allocation de parent isolé avait fléchi, en Île-de-France comme en France métropolitaine (- 7%). La tendance s’est confirmée en 2008 avec une nouvelle baisse mais de moindre ampleur de 5% en région et de 3% en métropole. Cette diminution est à mettre en relation, en partie, avec l’amélioration au premier semestre 2008 du marché du travail. La dégradation économique qui a suivi ne s’est pas encore répercutée sur le nombre de bénéficiaires de l’API. L’obligation, depuis janvier 2007, pour le parent séparé de faire valoir ses droits aux prestations sociales et aux créances alimentaires contribue pour partie à contenir les demandes.

Le profil des 28 600 bénéficiaires de l’API reste caractérisé par leur jeunesse : il s’agit de jeunes femmes, de moins de trente ans pour près de 60 % d’entre elles, avec des charges familiales prenantes. Neuf bénéficiaires de l’API sur dix ont en charge un enfant de moins de 3 ans (ou/et une grossesse en cours) et près d’une sur cinq a au moins trois enfants à charge. Près de 2 800 bénéficiaires ont repris une activité professionnelle ouvrant droit à une mesure d’intéressement dans le cadre de l’API, c’est un peu moins qu’en 2007. Un peu plus de 300 allocataires ont obtenu un contrat d’avenir dans le cadre de l’API , c’est nettement moins que l’année précédente. Les difficultés de logement de cette population sont notables. En effet un peu plus de quatre bénéficiaires sur dix reçoit une aide au logement et plus de 45% sont soit propriétaires-occupants, soit ce qui est beaucoup plus probable hébergés dans leur famille ou chez des amis. Il reste une minorité (11%) qui a des problèmes de logement aigus.

A partir du 1er juin 2009 les bénéficiaires de l’API vont recevoir le revenu de solidarité active (rSa) en conservant par rapport au RMI le barème spécifique qui est attaché à leur situation familiale d’isolement soit en cas séparation, soit en cas de charge d’un jeune enfant de moins de trois ans.