Mipes Ile-de-France

  Ma mipes en quelques mots
.

Recueil Statistiques

Recueil de données 2008

Urgence sociale


Le nombre de premières autorisations provisoires de séjour délivrées selon le département de résidence du demandeur
ParisHauts-de-SeineSeine-Saint-DenisVal-de-MarnePetite couronneSeine-et-MarneYvelinesEssonneVal-d'OiseGrande couronne Île-de-France France entièère
Année 20084 8984812 5081 2244 2136463577329102 64511 75627 063
Rappel Année 20074 5885561 9531 0973 6065053155788532 25110 44523 804
Evolution 2007-20086,80%-13,50%28,40%11,60%16,80%27,90%13,30%26,60%6,70%17,50%12,60%13,70%

Source : OFPRA

Télécharger au format csv
Excel : enregistrer puis ouvrir

Impression

En 2008, le nombre de demandes d’asile est en hausse après la période de baisse observé au cours des 3 dernières années. Ainsi, pour l’Ile-de-France, cette augmentation est de 12,6% et de 13,7% pour la France entière. L’Ile-de-France demeure la première région de résidence avec 43% de la demande globale. Les trois autres régions principales de résidence restent la région Rhône-Alpes, Paca et l’Alsace.
Au sein de l’Ile-de-France, les départements de Paris, de Seine-Saint-Denis et du Val-de-Marne accueillent environ les trois quart des demandes d’asile (73,4%). La Seine-Saint-Denis accuse une très forte hausse entre 2007 et 2008 (+28,4%) alors qu’elle est modérée dans les 2 autres départements (respectivement 6,8% et 11,6%).
Les autres départements franciliens ont vu aussi le nombre de demandes d’asile augmenter entre 2007 et 2008 dans des proportions plus ou moins sensibles, allant de 6,7% dans le Val-d’Oise à 27,9% en Seine-et-Marne. Seul, dans les Hauts-de-Seine, une baisse de 13,5% est constatée. A noter que la féminisation de la demande d’asile est confirmée, atteignant même plus de 40% des demandes à Paris et dans le Val-de-Marne (contre 36,8% en Ile-de-France et 37,6% en France entière).

Voir aussi