Mipes Ile-de-France

  Ma mipes en quelques mots
.

Revenus

Aide alimentaire apportée par la BAPIF

juin 2010

Aide alimentaire

En 2009, la BAPIF*, par l’intermédiaire des ses 280 associations partenaires, a distribué 12 millions d’équivalent repas à plus de 80 000 personnes.

Jean PIDAULT, vice-président de la BAPIF

Le concept des Banques Alimentaires repose sur deux idées fondamentales :
- collecter gratuitement ce qui est retiré du marché (pas d’achat),
- redistribuer aux associations humanitaires et caritatives qui redistribueront aux personnes en grande difficulté.
Actuellement, il existe 79 Banques Alimentaires en France (dont 3 dans les DOM) fédérées par la Fédération Française des Banques Alimentaires. La BAPIF*, qui couvre l’Ile de France, est l’une de ces banques.

Approvisionnements de la BAPIF
En 2009, l’activité globale a porté sur 6 038 tonnes, en augmentation de 14% par rapport à 2008. Les différentes sources d’approvisionnement sont :
- 50% : PEAD (Plan Européen d’Aide aux plus Démunis) et PNAA (Plan National d’Aide Alimentaire), plus communément appelés : produits UE (principalement lait, beurre, fromage) et produits Etat (produits carnés, poissons, fruits et légumes).
- 23 % : collecte nationale. Chaque année, le dernier week-end de novembre est organisée dans toute la France la collecte des Banques Alimentaires. En Ile de France, elle a mobilisé en 2009 12 000 bénévoles dans plus de 900 magasins,
- 20% : industrie agroalimentaire,
- 7% : magasins de grande et moyenne distribution.

Aides apportées par les associations partenaires de la BAPIF
→ colis alimentaires
La majorité des associations distribue des colis alimentaires. Les bénéficiaires sont en majorité des familles (de plus en plus de familles monoparentales et de retraités). Généralement, les familles bénéficiaires sont orientées par une assistante sociale.
La plupart du temps, un colis est distribué par semaine avec une participation financière nulle ou symbolique (1 à 2 € par colis). Dans le cas des Epiceries Sociales (54 conventionnées), une participation financière est demandée (environ 10% de la valeur marchande) et l’aide est associée à un projet : l’économie réalisée sert à rembourser un impayé.
→ repas
Le public est constitué majoritairement de personnes seules. Près de la moitié des accueillis vit dans la rue ou dans des squats. On constate de plus en plus de femmes, de couples et même des couples de retraités. Aucun justificatif n’est demandé ni contribution financière.
→ collations - petits déjeuners
Dans le cadre d’activités diverses (cours d’alphabétisation, ateliers de cuisine, etc), des collations sont offertes. Des accueils de jour pour les personnes sans domicile offrent également ce type de prestation.
→ « maraudes » au cours desquelles est souvent proposée une aide alimentaire adaptée.
La plupart des maraudes s’effectuent le soir et une partie de la nuit. Des bénévoles, par groupe de 2 à 4, vont au devant de personnes désocialisées qui souvent, ne veulent fréquenter aucune structure d’accueil.

Une association peut offrir un ou plusieurs types d’aide.
Environ, 40% sont des associations indépendantes. Les autres appartiennent à un réseau associatif national : Croix Rouge, Emmaüs, Conférence et Equipe Saint Vincent de Paul, Secours Populaire, etc.

Fonctionnement de la BAPIF
La BAPIF est implantée à Arcueil (Val de Marne).
Le fonctionnement de la BAPIF est assuré par 50 bénévoles et 9 salariés.
La BAPIF est ouverte tous les jours de l’année du lundi matin au vendredi midi.

*BAPIF : Banque alimentaire Paris Ile-de-France

Impression synthèse Partager Envoyer Impression sujet complet